La santé de mon chat
Les maladies de mon lapin

Les anomalies urinaires

Les lapins domestiques présentent une grande variété d’affections de l’appareil urinaire. Les urines des lapins contiennent naturellement des cristaux de calcium. En quantité excessive, ou lors de déshydratation, ces cristaux peuvent s’accumuler et former du « sable » urinaire. Dans les cas plus graves, ils peuvent s’agglomérer et former des calculs qu’on appelle « urolithiases » très douloureuses pour l’animal.

De nombreux facteurs sont à l’origine de la formation de sable ou de calculs urinaires chez le lapin : une alimentation trop riche en calcium (luzerne, compléments minéraux, certains légumes ), le défaut d’abreuvement (manque d’eau dans les gamelles, biberons inadaptés, chaleur en été). Les maladies qui limitent l’émission des urines peuvent aussi être la cause de sable et de calculs :

  • inactivité,
  • obésité,
  • sédentarité,
  • douleurs limitant la locomotion ou la posture de miction,
  • inflammation ou infections chroniques urinaires (cystites).

Le mode de vie du lapin peut aussi être la source des problèmes : les lapins sauvages sont en effet habitués à délimiter leur territoire par du marquage urinaire ; ce comportement naturel peut être perturbé par la castration, un mode de vie isolé, le confinement dans une cage (dans son milieu naturel, le lapin n’urine pas dans son terrier), ou un manque de liberté et d’activité.

Mais si vous avez l’impression que votre lapin a du mal à uriner, si les mictions semblent douloureuses, si vous trouvez des traces de sang, ou si votre lapin urine souvent en petites quantités (à distinguer du marquage urinaire chez le mâle), attention ! On observe parfois du sang et l’accumulation d’urines épaisses, troubles, blanches et crayeuses sur les cuisses et l’arrière train.

Radiographie calcul urinaire
Crédit photo – Dr E. Risi

L’absence d’urine est un signe qui doit en effet vous inciter à consulter en urgence absolue. Car dans ce cas, la vessie se gonfle et forme un « globe vésical ». Le vétérinaire devra alors utiliser une sonde pour soulager votre compagnon.

Si votre lapin présente ces symptômes, votre vétérinaire pourra confirmer une affection urinaire grâce à une radiographie ou une échographie. Le traitement est médical et parfois chirurgical pour extraire les calculs urinaires volumineux.

N’hésitez jamais à contacter votre vétérinaire si vous avez un doute, car la situation peut s’aggraver : si un calcul bloque la sortie des urines, la vie de votre lapin est en danger.

Autres articles de la rubrique