La santé de mon chat
Bien préparer l'arrivée de mon lapin

Les premiers jours avec mon lapin

Votre petit lapin vient d’arriver à la maison ? Quel événement !… Votre mission est maintenant de l’aider à s’habituer à ce nouvel environnement, le mieux possible.

Sachez tout d’abord que dans la nature, les lapins sont des proies. Ils en gardent une timidité naturelle et une grande sensibilité, qu’il va falloir respecter. Vous allez devoir l’apprivoiser avec beaucoup de douceur et de patience.

Installez votre lapin dans un endroit calme, et demandez à ce qu’on le laisse en paix, pendant les premiers jours. Il sera très heureux de pouvoir, dans les premiers temps, rester caché dans une « maison » adaptée à sa taille. Il s’habituera progressivement aux bruits de la maison. Vous pourrez venir régulièrement lui proposer des gourmandises (petits morceaux de pomme, ou de carotte) pour qu’il associe votre présence près de lui comme quelque chose de positif.

Ne le portez que s’il y est déjà bien habitué. Dans le cas contraire, il faudra vous armer de patience et attendre qu’il s’habitue bien à vous. Car, s’il panique, il risque de se débattre et de tomber, ce qui peut occasionner de très graves blessures (fractures).

Si vous le pouvez, sortez-le en liberté. Pour cela, il est indispensable de lui proposer un environnement bien clos et sécurisé. Dans la maison comme dehors, la surveillance est de rigueur :

  • dans la maison : les lapins adorent grignoter, et les tapis, les meubles ou pire, les fils électriques risquent d’en faire les frais. Là encore, les conséquences peuvent être très graves : les électrocutions ne sont pas rares. Ne le perdez donc pas de vue, surtout les premiers temps.  Observez-le patiemment pendant qu’il explore son environnement, et entraînez-le à venir vous voir en lui proposant des friandises. Vous pouvez aussi lui offrir des jouets adaptés !
  • dans le jardin : n’oubliez pas qu’un lapin, ça court vite !  En plus de grignoter vos salades, Lapinou peut creuser des trous, et surtout, jouer les rois de l’évasion ! Certains escaladent ou se faufilent à travers les clôtures avec beaucoup d’aisance.  Là encore, la surveillance est de rigueur. Un parc bien clos sera idéal.  Attention au soleil, et aux prédateurs : prévoyez un endroit sûr où votre lapin pourra se cacher à l’abri des aléas environnementaux.
Jeune lapin sur de la moquette

Enfin, n’hésitez pas à prendre contact avec celui qui sera son vétérinaire traitant, tout au long de sa vie. Ce professionnel de santé pourra répondre à beaucoup de questions sur l’alimentation et le bien-être de votre petit compagnon.

Autres articles de la rubrique