La Sante DE MON lapin

L’accueil

Lors de son arrivée à la maison, il est essentiel de permettre à votre lapin de s’habituer en douceur à son nouvel environnement. Vous aurez prévu à l’avance tous les éléments indispensables à son confort : gamelles, toilettes (litière adaptée), jouets, coin-cachette pour dormir… Mais dans tous les cas, douceur, calme et patience sont de rigueur.

Avant toute chose, il faut comprendre que dans la nature, le lapin est une proie. Il vit de manière discrète, s’enfuit à la moindre menace et passe du temps caché dans son terrier. Il ne faut donc pas s’étonner qu’il soit effrayé  lorsqu’il est déposé  sur le sol carrelé d’une pièce « vide », entouré d’enfants joyeux ! Si, dans ce cas, on tente de le saisir, il est possible qu’il cherche à s’échapper et griffe les mains qui le retiennent… pas d’inquiétude : votre petit sauvageon doit apprendre à vous connaître. Pour cela, il est essentiel de le laisser se cacher pour se rassurer.

Laissez-lui du temps. Respectez sa timidité. Tant qu’il reste caché, il doit pouvoir avoir accès à l’eau et à de la nourriture (et à ses toilettes !)… Au fils des jours, il apprendra à vous connaitre, à reconnaître les bruit de la maison.
C’est là qu’il va progressivement commencer  à découvrir son territoire. Comme il le ferait dans la nature, il va se promener, de plus en plus longuement, pour repérer les cachettes où se réfugier, les zones où se trouvent des aliments, les endroits amusants…Laissez-le alors évoluer librement (en sécurité), et permettez-lui de découvrir la maison et la famille, sans tenter de l’attraper.

Lors des premiers contacts, soyez très calme. Laissez-le s’approcher de vous sans bouger. S’il vient vous renifler, vous pouvez lui parler doucement, mais dans  tous les cas, il doit pouvoir s’enfuir comme bon lui semble, car aucun lien de confiance ne peut se construire sous la contrainte.

Progressivement, il va faire connaissance avec son nouvel environnement  et gagner en confiance.  Certains membres de la famille sauront plus facilement l’apprivoiser, mais tout est affaire de patience et de douceur. Au fil des semaines, il reconnaitra les voix, appréciera les caresses, et découvrira la hiérarchie du foyer.

Autres articles de la rubrique